Grande observatrice, je suis cette rivière d’eau courante aux privilèges immenses.

Oui, privilégiée d’être témoin de l’histoire du monde en ce temps d’exil.

Choyée d’écouter vos confidences et vos solitudes en ce printemps qui se laisse désirer.

Je suis ce torrent de ville qui porte encore les frissons des dernières neiges.

Je suis cette valse bleue qui berce dans son sillage, vos espoirs d’une vie meilleure, vos rêves et vos musiques.

Je suis complice de vos secrets et de vos alliances.

J’entends vos rires et vos silences et je me réjouis de l’enchantement de vos rendez-vous divins.

En me promenant entre mes îles, je vous observe vous, qui déambulez sur mes promenades;
Vous, les nouveaux jeunes et les jeunes vieux,
Vous les amoureux,
Vous les randonneurs du dimanche, les pèlerins solitaires,
Les voyageurs à leurs derniers jours.

Je suis cette rivière d’eau courante, gonflée par la générosité du vent

Inspirée et inspirante
Je suis cette rivière indigo
Fidèle témoin de vos âges
Et de votre passion de vivre